Nos Actions‎ > ‎Agroécologie‎ > ‎

Jardin Faune et Flore



Programmes d'animation

Mise en place à Ndem, il s'agit d'un espace pédagogique de sensibilisation et d'éducation aux enjeux de la biodiversité, de l'écologie, de l'agriculture paysanne, du reboisement, de la santé, du retour à la terre, de la responsabilité de l'homme vis-à-vis de la création qui l'entoure.

Des visites guidées sont proposées aux groupes privés et aux classes d'école, incluant le parc animalier, le jardin botanique et le maraîchage biologique.



Maraîchage biologique

La culture maraîchère de contre saison, c’est-à-dire durant les 9 mois de saison sèche, vise à assurer la sécurité et la souverainté alimentaire des populations locales tout en améliorant la qualité nutritionnelle de celles-ci par la production diversifiée de légumes biologiques, assurant ainsi la bonne santé de la terre, des producteurs, et des consommateurs.

En effet, les traitements insecticides pratiqués sur la plupart des produits maraîchers commercialisés ne subissent aucun contrôle, et l'ignorance des conséquences de leur mauvaise utilisation sur la santé des producteurs et consommateurs est la cause de nouvelles maladies. C'est pourquoi le choix exclusif du projet s'est porté, depuis ses débuts en 2005, sur l'agriculture biologique, suivant les principes de l'agro-écologie.

L’exploitation maraîchère se pratique dans trois espaces aménagés et équipés: 0,75 hectare à Ndem , 1 ha à Ngaga et 0,5 ha à Keur Potié. Depuis le début, plus de 100 adultes ont été formés aux techniques bio et à l'irrigation au goutte-à-goutte (technologie permettant jusqu'à 40% d'économie d'eau, qui est donc particulièrement bien adaptée à la zone sahélienne où l'eau est rare et chère), expérience unique dans la région.

L'activité maraîchère vise aussi la création de revenus équitables pour les producteurs (principalement des femmes).

En coopération avec les écoles de la zone, l'ONG a également pu initier de nombreux jeunes et enfants au maraîchage et à l'agro-écologie.





Élevage

L’élevage est un élément incontournable de l’économie rurale de la zone et qui est lié de façon complémentaire et synergique avec la dimension agricole. C'est cette symbiose que l'ONG des Villageois de Ndem met en avant en réunissant ces deux axes (maraîchage et parc animalier) dans un même espace.

Le fumier des animaux est un intrant important pour la production de compost, condition indispensable à l’agriculture durable pour les sols appauvris du Sahel. Le jardin fournit une partie du fourrage pour l'alimentation des animaux, et constitue un microclimat favorable pour leur épanouissement. 

Grâce à un projet d'échange entre jeunes sénégalais et francais, une bergerie a également vu le jour : La construction de l'étable s'est faite par la technique alternative dite « eco-dome ». Les bénéfices de l'engraissement et de la vente des moutons serviront à soutenir les dépenses d’un fond de roulement pour les besoins en ressources humaines et en matières premières du centre de formation professionnelle « Cheikh Ibra Fall ». (voir “Pôle formation”)

Lien vers le projet



Parc animalier

En plus des animaux domestiques traditionnels (ovins, bovins, poules, canards, dindons), le parc comprend également des espèces rares du patrimoine Sénégalais (dromadaires, autruches, oies, tortues, pigeons de race, paons, singes) dans l'objectif de sensibiliser les jeunes à la richesse de la faune de leur pays et à la biodiversité en général.

Ce volet constitue aussi une perspective originale de durabilité économique du projet par la démultiplication, l’échange et la vente de ces animaux rares dans les réseaux d'amateurs et collectionneurs.