Nos Actions‎ > ‎

Energies Renouvelables


Combustible Bioterre

Si les conditions climatiques peuvent expliquer en grande partie les phénomènes de sécheresse, le déboisement a une responsabilité évidente dans le phénomène de désertification. Ainsi dès le début, l'ONG de Ndem a promu de manière très concrète le reboisement en replantant des essences d'arbres dans toutes les structures du projet, et en sensibilisant les populations avec des pépinières et distribution d'arbres. Le problème de déboisement réside aussi dans le besoin domestique en bois des populations locales.

Aussi s'appuyant sur la production majeure de la région, les arachides, l'ONG a initié la fabrication de boulets mélangeant les coques d'arachides et l'argile. Suite à une série de tests empiriques, l'équipe est parvenue, en collaboration avec le centre de recherches d'agronomie tropicales Gembloux en Wallonie Belgique, à produire des boulets substituables avantageusement au bois de chauffe.

Ces boulets Bioterre permettent de remplacer le bois pour un prix largement inférieur (75 FCFA le kilo contre 200 FCFA le kilo de bois). De plus, à quantité égale, les combustibles Bioterre ont un rendement environ 1,5 fois supérieur au bois.

Le projet a également entamé la production de fourneaux adaptés à ce combustible (fabriqués à l’atelier métal) et après une campagne de sensibilisation et de formation, l'ONG de Ndem a démarré la commercialisation des boulets bio terre. Les bénéfices sont multiples : création d'emplois, alternative intéressante au bois de chauffe (et donc réduction du déboisement), réduction de la pauvreté en donnant l'accès à une énergie moins chère.

Actuellement, les ateliers de teintures du centre des métiers, la cantine, les cérémonies villageoises, de nombreux regroupements féminins et deux autres communautés rurales utilisent les grands fourneaux et les combustibles Bioterre pour la cuisine des collectivités.  La boulangerie utilise la bûchette Bioterre, spécialement créée pour s’adapter aux besoins de son four d’argile et de briques réfractaires.

Un endroit de séchage et de stockage étanche pour la période des pluies vient d’être construit en 2013 grâce au soutien des ONG DBA et ASRADEC

Malheureusement, certains éléments manquent à la structure ou posent problèmes :

  • problèmes mécaniques et des difficultés pour assurer un production constante (soit on produit beaucoup en période sèche, soit on a du matériel pour permettre le séchage en saison d'hivernage)

  • un fond de roulement pour le marketing et un meilleur lancement du produit via une stratégie de sensibilisation

  • un camion pour permettre la livraison constante et sure

  • une formation des équipes en gestion, à l'utilisation d'Internet etc…

  • quelques moyens pour finaliser un processus de carbonisation favorisant la vente en milieu urbain car éliminant totalement la fumée qui se dégage à l'allumage

L’ONG de Ndem reste très optimiste quant à cette unité de production Bioterre, en tant que vitrine d'un combustible alternatif, apportant des réponses aux questions environnementales de l'époque.

Installation Photovoltaïques

L’association 'Panneaux Solidaires' a réalisé une installation photovoltaïque de haute qualité au centre des métiers pour alimenter les machines du centre de l'ONG, le centre de formation et les machines mélangeuses du bio terre.

L’avantage de l’installation est qu'on peut lire les données d'ensoleillement par internet. Aussi, il existe un partenariat avec le département d'énergie renouvelable de l'université de Bambey et ses élèves.

L'objectif est d'assurer un courant de qualité en terme de continuité et d’autonomie d’énergie (bien meilleur que le courant traditionnel) à tous les bâtiments du centre et de l'ONG.