Nos Actions‎ > ‎

Santé


Construction d'un poste de santé communautaire

En 1985, le village et les 33 autres environnants ne recensaient aucune structure sanitaire, excepté le centre de santé de Bambey (à 13 Km de piste). Assumant bénévolement les soins de base dans un premier temps, l’association a cherché à professionnaliser ce type d'action pour des raisons évidentes. En 1992, l'association suisse Coopération Coup de Main a permis la construction d'un poste de santé à Ndem, couvrant 33 villages et plus de 9'000 personnes. En 1994, l’État sénégalais y a missionné un infirmier, sous le couvert du district de santé de Bambey. La structure est gérée par un comité de santé bénévole.

Une équipe de 2 matrones et d'un agent de santé communautaire a été constituée pour seconder l'infirmière d'État; s'y ajoute un large réseau de bénévoles, de «relais communautaires » et de comités de salubrité qui effectuent un travail de sensibilisation et d'information dans les 33 villages.

Ce réseau d'acteurs permet à la population de bénéficier de programmes de santé tels que :

  • programmes de vaccination action d'éducation sanitaire

  • consultations médicales et prescriptions de traitements

  • nettoyage collectif des villages

  • construction d'incinérateurs où brûler les ordures (avec le soutien des associations Action Santé et With Them qui ont fait don d’une charrette et d'un âne)

  • évacuation par ambulance

  • mutuelle de santé

  • comité de salubrité

Construction d'une maternité

Dans la foulée de la construction du dispensaire, une maternité a aussi été créée, avec le soutien du 'US Peace Corps', assurant les accouchements, les consultations prénatales et celles du nourrisson. Depuis 2007, l’association française 'Action Santé Rodez' a appuyé le poste de santé et tout particulièrement la maternité, dans :

  • promotion de la maternité sans risque

  • missions d'optique et un apport de lunettes

  • meilleur équipement et organisation de la pharmacie (du poste de santé et maternité)

  • soutien informatique avec l’aide de l’Association des étudiants en pharmacie de Bordeaux

  • distribution de moustiquaires pour la femme enceinte

  • la sensibilisation à l'hygiène environnementale, collecte de déchets et constructions d'incinérateurs en partenariat avec l'association belge With Them

Construction d'une mutuelle de santé

L'ONG de Ndem avec ses partenaires (Promusaf Dakar, Maison Médicale la Brèche Belgique, Association Action Santé Rodez), a mis en place, en 2010, une mutuelle de santé afin de faciliter l’accès aux soins pour la population locale.

Les tarifs proposés à la mutuelle de Ndem sont calculés de manière à permettre un fonctionnement correct du poste de santé avec des cotisations mensuelles permettant une couverture sociale de 50% de tous les frais de santé des membres.

Sur le plan de la santé, il s’agit de prévenir les risques de maladies en favorisant des visites médicales plus régulières et en permettant l’accès à des soins appropriés à tous. De plus, les bénéficiaires pourraient avec le temps et un bon fonctionnement de la mutuelle, avoir accès à davantage de prestations (examens radiologiques, laboratoires d’analyses) jusqu’à l’hospitalisation, qui n’est aujourd’hui pas envisageable pour une grande majorité de la population par manque de moyens financiers.

Le capital de la mutuelle est constitué des cotisations des 218 membres et des droits d’adhérence, soit à ce jour 1351 bénéficiaires. L’objectif est de sensibiliser le maximum de personnes possibles, et d'intégrer les coûts de fonctionnement de l’ambulance, gracieusement offerte par la Croix Verte Italienne, pour les cas d'urgences et leurs évacuations sur le district départemental de Bambey, éventuellement jusqu'à l'hôpital régional de Diourbel.

En conclusion, le poste de santé accuse un déficit de 1'000'000 CFA dû aux charges des frais de déplacement (par exemple, pour les différentes vaccinations et sensibilisations diverses - particulièrement dans une zone en situation économique très précaire). Des cartes postales sont également vendues pour essayer de parer au déficit.